Err

Librairie Tison - Le Chambon-sur-Lignon

Histoire de la Montagne-refuge

38,00 €
En Stock
Ajouter au Panier
Histoire de la Montagne-refuge
A l'est de la Haute-Loire ou du Velay et au nord-ouest de l'Ardèche ou du Vivarais, le pays appelé «La Montagne» cultive des particularismes, nés de sa géographie excentrée et de son histoire religieuse passionnée.
La Montagne, haut plateau de 500 km2 à 1000 mètres d'altitude, regroupe 22 communes en Haute-Loire : Le Chambon-sur-Lignon, Le Mas-de-Tence, Chenereilles, Le Mazet-Saint-Voy, Saint-Jeures, Tence, Araules, Champclause, Chaudeyrolles, Fay-sur-Lignon, Les Estables, Les Vastres, Saint-Front†et en Ardèche : Labatie-d'Andaure, Devesset,    Mars, Rochepaule, Saint-Agrève, Saint-André-en-Vivarais, Saint-Jeure-d'Andaure, Intres et Saint-Jean-Roure
Nous sommes dans un pays « entre-deux », contrasté, zone de rupture entre deux mondes, mais aussi bout du monde et coeur du monde, ligne de partage entre deux régions, deux France : une frontière, une île, une source, une montagne de toute façon très au sud pour ce qui est déjà le nord, et très septentrional pour ce qui est au sud, les Cévennes.
Cet îlot, qui a du mal à être défini, est souvent considéré comme une « petite Suisse ». Mais son originalité est aussi humaine, plus exactement, culturelle et le fait religieux s'y impose.
Ici, c'est la minorité religieuse qui explique la tonalité d'ensemble. Il y a deux Montagnes sur le plan confessionnel, tout comme deux Cévennes. La résistance spirituelle s'est développée avec des phases paroxysmiques —guerres de Religion, dragonnades, prophétisme, terreur bleue puis surtout blanche, Grande Guerre, rafles—, puis des phases plus paisibles et de véritable autonomie quasi hermétique pour les pays environnants.
La Montagne-refuge de la région du Chambon-sur-Lignon est exceptionnelle. Elle appartient au domaine de l'histoire morale, c'est-à-dire à l'histoire des gens et des lieux où l'on cherche à être fidèles à des principes moraux ou religieux, à des préceptes d'éducation, à des leçons du souvenir. Il existe sur cette Montagne-refuge un « primat moral de l'explication psychologique » (Paul Ricoeur),
L'ouvrage comporte de nombreuses annexes et listes et une très importante bibliographie.